Histoire de la jeep américaine

jeep-willy

Au début de l’année 1940, les Etats-Unis décident de moderniser les véhicules et tanks de l’armée afin de faire face aux conflits. La production d’un véhicule de reconnaissance était à l’ordre du jour. Car à l’époque, l’Allemagne nazie veut affirmer son hégémonie en étendant son territoire. Japon adopte également cette politique. Afin de bien se préparer aux éventuelles attaques des ennemis, l’Ordonance Department a établi alors le 22 juin de l’année un cahier des charges sur les spécifications dudit véhicule de reconnaissance. Les détails donnés concernent entre autres le poids, la capacité de transport, l’empattement maximum, l’hauteur maximale, la vitesse, la boîte de vitesses, le montage d’une mitrailleuse ainsi que le nombre de sièges du véhicule. Le mois suivant, une centaine d’entreprises furent appelées pour travailler sur la fabrication de ce prototype dans le délai de 49 jours, mais seules deux entreprises ont pu terminer le projet à la date indiquée : l’American Bantam motor car et Willys-Overland.

La genèse de la Jeep

En fait, Bantam était à l’aube de ce projet car l’entreprise avait déjà étudié bien avant 1940 la possibilité de la fabrication d’une voiture civile Bantam utilisée par l’armée américaine. Le modèle retenu le mois de juillet 1940 fut celui de Bantam qui a produit au total 169 prototypes jusqu’au mois de septembre de la même année. Le véhicule fut appelé Jeep MKI et MKII pour la deuxième commande. Désirant avoir au moins deux fournisseurs et doutant également de la capacité de production de la petite structure Bantam, l’US Army encouragea Willys à produire des véhicules de reconnaissance répondant au cahier des charges et en tenant compte des corrections apportées au modèle de Bantam. C’est ce qu’il fit et le mois de novembre 1940, il présenta son modèle baptisé « Quad pilot model Jeep ». Ford participe également à la fabrication et l’armée l’a aussi choisi pour l’alimenter en véhicule de reconnaissance. Son modèle est dénommé Ford Pygmy. Pour éviter les disputes dans le choix des trois fabricants, l’armée a encore commandé 1500 prototypes supplémentaires aux trois fournisseurs. L’analyse des trois modèles a aboutit à la conclusion qu’aucun d’eux n’arrive à satisfaire complètement l’armée. Les moteurs de Willys ont des performances formidables, mais ils pèsent lourd. Ceux du modèle Bantam sont moins fiables mais plus légers. Tandis que Ford insista sur le poids 2 0160 pounds au lieu du 1 308 pounds exigé par l’Ordonance. Après la livraison de 1500 véhicules, les trois fabricants ont encore livré au total 8651 prototypes à l’armée.

histoire-jeep-willy

La création de la « Jeep Willys » et «Ford GPW »

En 1941, la guerre arrivait. Il était temps de trouver un fabricant qui pourrait fabriquer un modèle standard en masse tout en tenant compte des corrections à apporter. D’autres modifications sont aussi ajoutées comme le contenu de réservoir d’essences, le système d’attelage militaire, la place du levier de vitesse et du frein à main… . Le choix balance entre Ford et Willys et finalement Willys a remporté la décision. La signature du contrat de livraison de 16 000 jeeps est faite le 23 juillet 1941. Un second approvisionnement est nécessaire et Ford s’en occupa. Les plans et méthode de production lui seront transmis. Ses productions furent appelés « Ford GPW ». Jusqu’à la fin de guerre 1945, les deux fabricants auront encore construit plus de 610 000 jeep. Bantam ne fut plus contacté dans cette production.